Nos système de sécurité pour
Contactez-nous
Accueil - Presse

Nouvelle étape pour Automatic Alarm

La société de sécurité électronique a modifié son équipe de management en prévision du départ à la retraite de son dirigeant historique, Christophe Dewavrin, au 1er janvier prochain.

« Il s'agit d'une transition en douceur et dans la continuité », explique à En Toute Sécurité Gilles Bonnefoy, directeur général depuis 2007 qui prendra le titre de PDG en janvier. Le groupe comptera aussi deux directeurs généraux : Laurent Zafran, en charge du marketing, du commercial et de la communication, et Michel d'Onofrio, chargé des questions techniques et du système d'information.

« Je passe la main après avoir vendu toutes mes parts, soit 34% du capital », affirme Christophe Dewavrin. Les trois dirigeants se partagent désormais 60% des titres, aux côté d'un autre cofondateur (Roland Fournier) et les patrons des filiales régionales. De son coté, Christophe Dewavrin a créé une société de conseil, baptisée Sécurité et Technologie, dans le but de réaliser des investissements.

« Sur le moyen terme, nous souhaitons rester indépendant », déclare Gilles Bonnefoy qui veut reprendre les acquisitions après leur arrêt depuis 2009. Il confie avoir trois projets en cours de discussion : deux ont pour but d’étendre la couverture géographique et un pour renforcer les ventes à l'export ou vers le segment des sites sensibles. Les sociétés concernées pèsent entre 1 et 3 M€. Le groupe avait successivement racheté Sud-ouest Protection en 1998, Iris en 2001, Asitel en 2004 et SOS Sécurité Systèmes en 2009 (voir ETS n °238, 298 et 356).

Le groupe, qui dispose de quatorze agences et emploie 200 salariés, voudrait se renforcer dans le Nord, la Bretagne, la Normandie, le Sud-ouest (Perpignan-Narbonne) et la Savoie (voir ETS n°532). Il est actuellement divisé en quatre filiales régionales : Méditerranée (CA de 10 M€ environ), Grande Ouest (7 M€), Centre Est (7 M€) et Nord Est (4,5 M€).

Ambitions à l’international

L'international figure parmi les priorités d'Automatic Alarm, avec l'ambition qu'il représente 10% du CA en 2020. L’objectif est de travailler pour des multinationales françaises ou des ministères qui ont des besoins en sécurité à l’étranger, principalement en Europe et au Maghreb. En septembre, un responsable des ventes dédié au segment des sites sensibles à l'export a été recruté.

La grande distribution et sites sensibles représentent 35% des ventes, les collectivités locales 20%, les banques 20% (contre 70% au milieu des années 90), l'industrie 10%, la logistique 10% et la santé 5%. Des contrats ont notamment été signés avec Safran pour le site de Saclay, Michelin pour son futur centre de R&D, tandis que le portefeuille clients compte La Poste (pour les centres de tri de la moitié sud de la France), Orange, Métro, Monoprix, LVMH, des centres hospitaliers, etc.

Le plan de développement prévoyant un CA de 50 M€ en 2020 mise également sur Logitronik, la filiale de distribution qui propose des marques comme Hikvision, Amag ou BriefcamSon CA, qui devrait être d'environ 1,8 M€ cette année, pourrait atteindre 5 M€ en 2020. Une offre de télévidéosurveillance en partenariat avec Agveille (voir ETS n°545) figure aussi parmi les axes de développement.

Pour 2014, le CA devrait être stable (par rapport aux 25,9 Ma engrangés l'année dernière), tandis que les prises de commandes ont augmenté de 10%.

Afficher l'article original