Nos système de sécurité pour
Contactez-nous
Accueil - Télésurveillance - Protection des données et stockage

Protection des données et stockage

Une station dite de " back up " est exigée pour pallier une panne du poste principal. Elle doit être sa réplique exacte au niveau de sa capacité et de ses fonctionnalités. Elle se situe soit à proximité de la station centrale, soit sur un autre site. Les stations sont redondantes entre elles pour pouvoir effectuer un transfert complet ou partiel des tâches.

Plusieurs stations centrales peuvent être reliées en permanence pour pallier l'encombrement de ligne ou une panne.

En outre, un dispositif "homme mort" peut relayer automatiquement les alarmes à une autre station centrale de télésurveillance en cas d'indisponibilité de l'agent en poste. Les modems et les transmetteurs téléphoniques doivent être agréés DGPT (Direction Générale des Postes et Télécommunications).

Les transmissions par liaison hertzienne également agréées DGPT, nécessitent une autorisation préalable.

Le stockage et l'impression de l'ensemble des informations
traitées par les télésurveilleurs sont obligatoires. L'édition de rapports d'activité est une des clauses importantes du contrat entre un télésurveilleur et son abonné. En cas de contestation d'une procédure par l'une des deux parties, elle permet d'apporter des preuves sur les opérations effectuées et les délais de réaction en cas d'alarme.
La loi oblige de garder pendant 3 mois les événements d'alarme et 6 mois minimum les images vidéo, qui doivent être détruites au-delà de ce délai. Ces pièces à conviction sont mises à la disposition des autorités en cas de poursuites judiciaires.

Différents moyens peuvent être envisagés, pour le stockage :

- Imprimante au fil de l'eau,
- stockage informatique,
- CD-ROM,
- disque optique,
- magnétophone,
- magnétoscope.